Make your own free website on Tripod.com

page principal

 

 

Développement de la maladie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les symptômes de la maladie se déroulent en deux phases, une phase aiguë et une phase chronique. L'infection de T. cruzi a une durée d'incubation de 4-10 jours, généralement sans symptômes perceptibles. Ensuite, une phase aigue de 2-4 mois, suivit par une phase chronique qui persiste durant toute la vie du patient.

 

La phase aiguë commence lors de l’inoculation des formes métacycliques infectieuses et se caractérise par la présence de T. cruzi dans le sang. Cette phase peut durer un à deux mois. A ce stade de la maladie, les symptômes sont plutôt discrets et peuvent être confondus avec un état grippal mais il existe également des cas plus graves accompagnés de symptômes variés : le signe de Romaña apparaît à ce stade ce qui peut définir un diagnostique plus précis de la maladie. D'autres symptômes tel la lymphadenopathie et l'hépatomégalie, splénomégalie peuvent être aussi présent. Il existe certains symptômes rares qui incluent les myocardies, méningo-encéphalites.

Illustration

Souvent il y a une légère irritation ou chagome à l'endroit de la piqûre, au point d'entrer du parasite; si ça se trouve à proximité de l'œil il peut en résulter un gonflement oculaire.

(conjonctivite avec œdème de la paupière lors de l’inoculation de la muqueuse oculaire), le chagome d’inoculation

Les autres symptômes sont des oedèmes sous-cutanés (zone inflammatoire à l’emplacement de la piqûre du triatome), hépatomégalie, splénomégalie, tachycardie sinusale.

 

Durant la phase chronique, le trypanosome est encore présent dans le sang mais à de très faibles concentrations. Il s’est alors installé dans les fibres cellulaires cardiaques et les fibres musculaires lisses. Le parasite pénètre et se multiplie dans les cellules des organes vitaux causant des dommages tissulaires irréversibles. Environ 10 à 30 % des personnes qui récupèrent de la phase aiguë de la maladie développent des cas chroniques. Les tissus endommagés chroniquement interféreront avec le développement des organes et leurs fonctions. Le cœur st l'organe le plus souvent infecté, aussi bien que le tractus gastro-intestinal.

Les problèmes de cœur sont:

  • agrandissement bi ventriculaire
  • amincissement des parois ventriculaires
  • apical aneurysms
  • épanchement lymphatique

Les cas chroniques amènent à la mort par une progressif affaiblissement du cœur du à la destruction des tissus par le parasite et par des distorsions intestinales.

Les complications gastro-intestinales sont dues à l'infection des cellules nerveuses, qui régulent les mouvements péristaltiques, amènent à la dilatation de l'œsophage (méga-oesophage) et/ou du colon (mégacôlon).

 

La première partie (aussi appelé forme indéterminée), aussi bien que la parti final de la phase chronique peut être sans symptômes.

 

   

Quel dommage cause le parasite sur l’insecte ?

 

 

Apparemment T. cruzi ne cause pas de grand dommage sur l'hôte invertébré. Il y a des preuves d'un effet inhibiteur sur le système immunitaire de l'insecte vecteur, ce qui réduit la survivance des punaises infectées lorsqu'elles sont soumises à un deuxième facteur limitant comme la faim ou des doses sous létales d'insecticides.

 
après